Café solidaire en France, un exemple sympathique de solidarité

D’origine napolitaine, cette ancienne tradition fait parler d’elle en France depuis 2013 et rassemble plus de 40 000 fans sur les réseaux sociaux. Née à Marseille, cette initiative solidaire se développe rapidement en France.

Le principe est simple:

On commande 2 cafés : un pour soi et un autre pour quelqu’un d’autre… qu’on ne connaît pas et qu’on ne croisera même sûrement jamais ! Pour offrir, il vous suffit de commander un café en plus de votre consommation.

Qui peut bénéficier du café solidaire?

Du sans-abris à l’étudiant fauché, en passant par madame tout-le-monde qui a envie de sa petite pause-café, n’importe qui peut se permettre de recevoir ce don. N’importe qui aussi peut offrir un café, évidemment !

*A quand les cafés solidaires à Paris ? *

Pour le moment, aucun établissement parisien ne porte de label « café solidaire », mais ce principe qui va s’entendre rapidement est déjà inscrit dans certains cafés de quartier. Pour l’instant, une quarantaine de cafés en France portent un label « café solidaire ». A Paris, d’autres endroits comme des boulangeries, des primeurs ou des cafés le pratiquent d’eux mêmes depuis longtemps…

Plus que de boire un café, avant tout tisser du lien social

Cette façon d’agir permet :

- à chacun une bienveillance envers autrui grâce à un petit geste simple de partage.
- De soutenir les commerces locaux en leur permettant de valoriser le lien social au sein de leur établissement.
- à chacun et au commerçant de s’investir au quotidien.
- De créer des villes plus généreuses et empathiques où l’on pense à l’autre.
- D’agir en faveur du développement économique local et du partage.

Enfin elle met en avant un impact social direct, visible et sympathique, à travers :

+ 1000 établissements prêts à passer à l'action
+ 3000 fans par localité qui se feront ambassadeur du concept
+ 3 villes pour répliquer le modèle marseillais
+ 40 000 fans sur les pages Café suspendu en France

L’ association « Café suspendu » apporte des outils simples aux cafés, hôtels-restaurants et à des bénévoles afin qu’ils soient des ambassadeurs du concept et puissent le faire fonctionner localement.