L'apéritif dînatoire

Un nouvel art culinaire français ?

apero

L'apéro, un art de vivre “ à la française “ qui remonte…à l'Antiquité !

Chaque Français, chaque famille a ses rituels et ses anecdotes liées à l’apéro : Kir-cassis/ crackers, Mousseux/biscuits à la cuillère, Pastis/ tapenade, Martini/ olives, Rosé/apéricubes ? Apéro-copains, apéro de famille, apéro en vacances, apéro entre collègues…Eh oui, en France l’apéro est sacré et se décline à l’envie ! Partout dans le monde, l’apéritif est considéré comme un digne représentant du savoir-vivre à la française.

Ce rituel social ancré dans les moeurs françaises n’est en effet pas forcément une tradition à l’étranger, à part peut-être dans des pays comme l’Italie et l’Espagne (tapas !).

Ceci n’est pas un hasard car l’idée d’apéritif (du verbe latin “aperire”, ouvrir), vient de la Rome antique. Les Romains avaient comme habitude de savourer un verre de vin au miel avant le repas, pratique qui fut reprise au Moyen-Âge avec ajouts de plantes censées avoir des vertus thérapeutiques.

Notre “apéro” moderne doit toutefois ses lettres noblesse à un certain Joseph Dubonnet. Le vermouth á base de vin, de quinine et de plantes inventé par ce chimiste français en 1846 pour soigner le paludisme est certes tombé en désuétude, mais sa boisson et son célèbre slogan “du bo, du bon, Dubonnet” ont marqué la culture populaire du XXeme siècle. De remède, le quinquinat Dubonnet devient en effet une boisson prisée en “apéritif”.

apero

Vivons nous une mini-révolution de l’apéro ?

Alors que l’apéritif est un rituel convivial annonçant généralement un repas arrosé pris en commun, émerge depuis quelques années le concept d'apéro dînatoire. Eh oui! Finies les heures passées en cuisine pour préparer des plats fait maison, on s’oriente vers un nouveau concept, une sorte de brunch du soir à partager entre amis, en famille, dans un bar ou chez soi.

De plus en plus sophistiqué, il est passé du bol de chips à de vraies compositions culinaires.
L’apéro-dînatoire fait en effet office de repas léger correspondant plus à la vie contemporaine qui tend à simplifier la cuisine et à faciliter le service. Le repas traditionnel est remplacé par divers mets plus ou moins créatifs à base de tartinades, tapas, quiches salées et autres amuse-gueules, servis en petites portions, en portions individuelles par exemple dans des verrines ou des cuillères. Chacun choisit, chacun mange à sa faim et selon ses goûts (voire contraintes diététiques).

Le web foisonne désormais de recettes toutes plus originales les une que les autres, conférant à l’apéritif – dînatoire un statut d'art culinaire à part entière !

Pour ceux qui n’ont pas de temps, il est toujours possible de faire appel à des mets traiteurs et d’y ajouter des amuse-gueules et autres réjouissances gustatives. Sinon on pourra préparer à l’avance des crudités, des tartinades, des charcuteries, fromages… Les chips, les noix, les olives, les pâtisseries feuilletées savoureuses et les gougères au fromage sont également recommandées, car ils se marient bien avec le vin et les cocktails.

apero

L’apéritif – dînatoire, mode d'emploi

L’apéritif dînatoire débute en général vers 18 heures et sans autre formalité on prend place là on on veut, ce qui permet à un plus grand nombre de personnes (et d'enfants) de se mêler et de se promener. Cela devient une réunion détendue et informelle où les invités prennent leurs aises sur le canapé ou se promènent dans le salon. Les couverts ? Facultatifs !

Bref, c’est moins de travail et plus de plaisir, ce qui semble idéal pour tout le monde. En termes de cuisine, il n'est pas nécessaire de tout faire à partir de zéro, d'excellents produits sains existant sur le marché. Le tout associé à des vins mousseux et/ou des cocktails, une excellente playlist et un groupe de convives enjoués, voici un moment de détente parfait auquel peut participer la maîtresse de maison. Tchin!

Boissons alcoolisées les plus populaires à l’apéro : vins cuits élaborés à base de plantes, vins mousseux, kirs, vins cuits, Porto, Banyusl, cocktails, Suze, Cointreau, vins rosés secs, Pastis et anisette, vins doux naturels, bières, cidres, sangria..

Mets les plus courants à l’apéritif dînatoire : Cakes salés, verrines, muffins, financiers, boulettes, biscuits secs, cuillères apéritives, tartinades, mini-quiches en tout genre, tartes salées, brochettes, bricks, amuses-bouches, veloutés et gaspachos, falafels, tapas, bâtons de légumes, dips…

apero

Recette de la mer : et si vous osiez le tartare d’algues ?

Voici une recette très simple, idéale pour un apéro dînatoire, que nous avons glanée sur le site de notre partenaire Régine Quéva, experte en algues, qui nous accompagne lors de notre séjour thématique en Bretagne (les algues en roue libre)

- 4 c. à s. d’algues en paillettes (laitue de mer, dulse, nori),
- le jus de 1/2 citron,
- 2 c. à s. d’huile d’olive,
- 1 c. à s. de vinaigre,
- 1 gousse d’ail,
- 1 c. à s. de câpres,
- sel, poivre.

Faites réhydrater les algues dans le jus de citron. Ajoutez l’huile, le vinaigre, l’ail broyé et les câpres. Salez et poivrez légèrement. Malaxez l’ensemble et laissez reposer au frais quelques heures.
Ce tartare d’algues convient en apéritif sur des toasts tartinés de fromage de chèvre ou de fromage frais.

Pas envie ou impossible de cuisiner ?

Nous avons testé une préparation d’algues acheté dans un magasin bio lors de notre pique-nique vegan à Paris : Dé-li-cieux sur des crackers ou des toasts !

Bon appétit !