La Vendée : un double coup de coeur

La Vendée à vélo

Le blason de la Vendée représente un double cœur enlacé. Ce symbole, transmis depuis des temps immémoriaux, fait référence au Sacré-Cœur et au traditionnel cœur poitevin que l'on portait agrafé en bijou. Arboré par les contre-révolutionnaires pendant la Guerre de Vendée, il a été adopté par le département en 1943.

Aujourd’hui la Vendée est un territoire paisible, généreux et enchanteur qui sait s’attacher les cœurs. Mais que savez-vous vraiment de la Vendée ? Parfois méconnu, ce département qui accueille à bras ouverts amoureux de la nature et familles, recèle nombre de surprises et se montre aussi très actif en matière de protection de l’environnement.

Sommaire

Vendée carte

La Vendée en bref

Le département doit son nom à la rivière Vendée, un affluent de la Sèvre Niortaise. Il est rattaché administrativement (pas historiquement) à la région des Pays de la Loire. Autrefois il faisait partie de la province historique du Poitou, le département correspondant à l'ancien Bas-Poitou.

La Vendée est aisément accessible par le train, sa ville principale, La Roche-sur-Yon accueillant même le TGV (3h15 env. depuis Paris).

La Vendée offre sur son territoire une variété de paysages insoupçonnée avec un littoral bordé de plages de sable fin, les îles d'Yeu et de Noirmoutier qui valent le voyage à elles seules, et un arrière-pays captivant entre marais, bocage et collines chargés d'Histoire.

Paradis des cyclistes et des amoureux des chevaux, la Vendée est le petit secret des familles et amateurs de sports nautiques qui profitent du soleil et des joies de la mer en toute sécurité.

Petit tour d'horizon de nos lieux de vacance coups de coeurs:

Retour sommaire

vendee

La Côte de Lumière, l’autre pays des plages

Pourquoi s’entasser sur des plages bondées quand vous pouvez profiter de kilomètres de plages de sable fin ? Le littoral vendéen, aussi nommé « Côte de Lumière », compte 250 km de côtes protégées, dont 150 km de plages. Ses eaux de baignade de très bonne qualité et ses plages à faible déclivité garantissent plaisir et sécurité à toute la famille.

La Côte de Lumière doit son nom du fait d'un micro climat exceptionnel, prodigant un ensoleillement comparable à celui des Landes et de la côte basque. La Vendée est ainsi le deuxième département français pour le tourisme balnéaire, une tradition de plus de 100 ans.

La côte de Lumière compte quelques cités incontournables comme Les Sables d’Olonne, Saint-Jean-de-Monts ou bien encore la Tranche sur Mer, surnommée “La petite Californie”. Le village est labellisé Pavillon bleu et station «Famille plus».

La Vendée est évidemment aussi le terrain de prédilection des amateurs de sports nautiques (surf, kitesurf, char à voile et planche à voile) dont la voile. Le Vendée Globe des Sables d'Olonne, cela vous rappelle quelque chose ?

Retour sommaire

vendee

Noirmoutier, l'île aux mimosas

En hiver, l’île qui bénéficie d’un micro climat, se pare de mimosas en fleurs. Ce n’est pas le seul atout de cette île fabuleuse : avec ses 40 km de plages, ses forêts de pins, ses marais salants, ses maisons blanches aux volets bleus et ses petits ports, l'île de Noirmoutier est un monde à part, qui se laisse découvrir au mieux à bicyclette.

La capitale de l’Île, Noirmoutier-en Île, est une charmante bourgade animée, au centre de laquelle trône fièrement un château fort digne des récits de chevaliers. Du bourg, vous pouvez vous rendre à pied ou à vélo au Bois de la Chaise, aux magnifiques plages des Dames ou des Sableaux ornées de leurs cabines de plage.

Ah, les cabines de plage de Noirmoutier ! Elles sont au nombre d’environ 200 et font partie du patrimoine insulaire. À elles seules, elles sont une carte postale et elles s’arrachent après une longue attente, car les propriétaires ses les transmettent de génération en génération.

Si un pont relie l'île au continent depuis le début des années 1970, rien ne vaut les frissons que procure le célèbre Passage du Gois, une chaussée submersible de 4 km unique au monde se dévoilant à marée basse.

Retour sommaire

vendee

Île d’Yeu : un faux air de Bretagne

Longtemps premier port thonier de la côte atlantique, la pêche tient encore une place active sur l’île. L'île propose aujourd’hui un large choix d'activités liées à la mer : voile, pêche en mer, kayak de mer, plongée sous-marine, surf… mais aussi de nombreuses plages pour la baignade ou le farniente.

Au sud de l'Ile, la côte sauvage rappelle les terres de Bretagne ou d'Irlande. Classée « site naturel » avec ses falaises escarpées surmontées du Vieux château de l'île d'Yeu, elle offre un territoire privilégié pour la randonnée. Les falaises abritent entre les criques des plages de sable fin.

Passée la Pointe des Corbeaux, la côte au nord offre une succession de plages adossées à un milieu dunaire, dominées par des forêts de pins maritimes et de chênes verts. A proximité, un réseau de marais abrite de nombreuses espèces d'oiseaux protégées.

Retour sommaire

vendee

Et si on allait à Venise ? (la verte)

Situé au sud de la Vendée, le parc naturel régional du Marais poitevin s'étend sur 112 000 hectares. Il est réputé pour ses paysages uniques de canaux et de nature entrelacés qui s'étendent le long de la Sèvre Niortaise, communément surnommée la Venise Verte.

En barque traditionnelle « plate », à pied, à cheval ou à vélo ou même à roulotte, vous n'aurez que l'embarras du choix pour admirer les charmes du Marais poitevin.
Les amateurs de nature seront comblés par la richesse écologique de la deuxième plus grande zone humide de France.

Si vous aimez les zones humides, vous ne manquerez pas de parcourir à vélo ou à pied le Marais breton vendéen, au nord ouest du département. Ce territoire au nom énigmatique s'étend sur 45 000 hectares de canaux, de prairies humides et de polders uniques en France. Il abrite une faune très riche de loutres, genettes, ragondins, anguilles, grenouilles, rapaces, limicoles, échassiers et palmipèdes.

vendee

La Vendée des bocages et des châteaux

Ce pays de collines et de pâturages chargé d'histoire est sillonné de chemins de randonnée pédestre et cycliste.

Promenez-vous le long de la Sèvre Nantaise, bordée de moulins, châteaux, forteresses médiévales tel que le Château de Gilles de Rais à Tiffauges, où l'Histoire rencontre la légende de Barbe Bleue !

La Vendée côté écolo

Un littoral protégé
La Vendée est l'un des premiers départements français pour la protection de son littoral. Seulement 20 % de ses côtes sont bâties. De plus, plusieurs stations vendéennes ont obtenu le label « Pavillon Bleu », gage de pureté des eaux.

Plages et biodiversité
Plusieurs communes ont opté pour des pratiques adaptées de nettoyage de leurs plages. A marée haute, la mer dépose sur la plage un cordon d'algues entremêlé de végétaux, d'organismes marins. Cet apport naturel constitue un atout environnemental indispensable pour la stabilisation des dunes et de son écosystème. Ainsi, le nettoyage mécanique n'est autorisé que sur les plages très fréquentées. Les plages les plus sauvages sont entretenues manuellement pour garantir un nettoyage sélectif respectueux de la biodiversité.

La Vendée aime la petite reine
La Vendée compte 1800 km de pistes cyclables. La piste du littoral par exemple (Vélodyssée) s'étend sur 200 km (dont 150 km en site propre), reliant Bouin à L'Aiguillon sur Mer, en passant par les îles de Noirmoutier et d'Yeu. Mais vous pourrez également sillonner le bocage et l’arrière-pays avec confort et facilité !

Retour sommaire

vendee

Et que mange t-on en Vendée ?

Si le département s’ennorgueuilit d’accueillir plusieurs chefs étoilés au Michelin, la cuisine traditionnelle vendéenne est simple et repose sur des ingrédients de qualité.

Les mogettes
L’aliment emblématique du terroir vendéen est naturellement ce fameux haricot blanc, culture traditionnelle du bas Bocage. Les mogettes s’accompagnent de jambon de Vendée, de canard ou de gigot d'agneau. Les connaisseurs l'apprécient en “grillées”, des tartines de pain frottées avec une gousse d'ail, beurrées et recouvertes de mogettes bien chaudes. La mogette de Vendée est protégée par le label européen IGP. Envie de cuisiner les mogettes ?

Brioche et gâche
Depuis le Moyen-Age, tressée à la main, dorée sur le dessus, la brioche fait la fierté des vendéens. Sucrée et très parfumée, soit avec de l'eau de vie, de l'eau de fleur d'oranger ou un mélange, elle était autrefois un cadeau de noce (jusqu'à 20 ou 30 kilos de brioche…)
La gâche remonte également au Moyen-Age. Sa recette est plus riche : plus de sucre, autant de beurre et surtout un apport en crème fraîche. Brioches et gâches de Vendée sont aujourd'hui protégées par une IGP (Indication Géographique Protégée).

Le jambon cru
Le jambon de Vendée est un jambon cru frotté à la main au sel sec, arrosé d'eau de vie de vin et saupoudré d'épices et d'aromates naturels composés de cannelle, poivre, thym et laurier. Contrairement à la plupart des jambons crus, la phase de séchage est courte, car le jambon est pressé. Le jambon de Vendée bénéficie aussi de l'Indication Géographique Protégée (IGP).

Les produits de la mer
Huitres, moules de bouchot, sardines, soles, homards.
La baie de l'Aiguillon est connue pour ses moules élevées sur bouchots (pieux de chêne plantés dans l'eau). Ces parcs de bouchot seraient les plus anciens du monde et remonteraient au XIIIème. De petites tailles mais bien pleines, les moules de bouchot possèdent une saveur prononcée.

Retour sommaire

Nos séjours et éco-hébergements en vendée

- Vacances à roulotte en Vendée du sud

Retour sommaire