Comment contribuer à sauver la planète ?

Alors que pour les industriels adopter une démarche de progrès, respecteuse non seulement de l’environnement mais aussi des hommes est maintenant faisable dans toutes les branches, le défi n'est plus d'identifier les solutions, mais de les déployer à grande vitesse.
Loin de croire que le citoyen lambda n’a que peu de marge de manoeuvre pour sauver la planète et limiter le réchauffement à 1,5°C , il a au contraire un réel impact si il adopte des comportements de consommateurs adaptés allant vers plus de sobrieté.

Les constats

-Les scientifiques du GIEC s’accordent à dire que la fenêtre d’opportunité pour limiter le réchauffement à 1,5°C n’est que de quelques années.
-Le respect d’engagements comme les Accords de Paris, qui visent à assurer la survie de nos systèmes, impose de réduire drastiquement nos consommations énergétiques et les émissions de gaz à effet de serre associées
-Il faut impérativement une sortie totale de toutes les énergies fossiles
-Les banques continuent à investir massivement dans le développement des énergies fossiles.
-En s’impliquant dans des collectifs, les citoyens peuvent faire basculer des décisions politiques ineptes ( exemple de l’aéroport de Notre Dame des landes) et contraindre les gouvernements à agir.

10 actions citoyennes pour consommer en conscience

-Adapter une alimentation essentiellement végétale tout en réduisant le gaspillage alimentaire
-Réduire ses achats de vêtements neufs en se limitant à 3 max 8. Par an. Préférer les habits de seconde main.
-Conserver ses appareils électriques et électroniques ( smartphone etc..) pendant au moins 7 ans.
-Limiter ses voyages en avion pour les vols court-courriers tous les 3 ans et long-courriers tous les 8 ans en adaptant la durée de son séjour en fonction de la distance parcourue pour arriver á destination. ( Cf Cahier des charges du Forum anders reisen)
-Pour ceux qui le peuvent se débarrasser de sa voiture et privilégier l’auto-partage autant que faire se peut.
-Isoler efficacement son logement avec des matériaux sains, trouvables non loin de chez soi ( laine, chanvre, paille, papier recyclé etc…) oubien opter pour une construction paille ou en earthship.
-Remplacer sa chaudière à gaz ou au fuel par une solution basée sur une ou plusieurs énergies renouvelables ( systèmes solaires particulièrement avancés).
-Développer une culture numérique durable, en utilisant des appareils à bon escient ( Shiftphone, Fairphone ) et en comprenant et en favorisant une certaine typologie d’usages la moins énergivore
-Passer à un fournisseur d’énergie verte ( le mieux par une coopérative citoyenne, comme Bégawatts)
-Placer son argent dans des fonds véritablement verts , en consultant le site de Reclaim Finance