Quelle voyageuse solo êtes-vous ?

Portraits & bons plans

Femme avec appareil photo

Notre message positif à toutes les femmes : osez !

Partir seule en voyage, dans la nature ou à l’aventure, se faire plaisir ou se faire du bien : beaucoup de femmes y renoncent, soit par peur du regard de la société, par sentiment de culpabilité de « lâcher » leur famille ou par peur des dangers réels ou imaginés.

Si beaucoup de femmes préfèrent partir en couple, en « tribu » d’amis ou en famille, d’autres femmes célibataires, divorcées, veuves, indépendantes ou en quête de sérénité, ressentent à un moment de leur vie l’appel du large ou au contraire le besoin du recentrage sur soi. Seule.

Partir seule est une expérience géniale, enrichissante et n’est pas du tout synonyme de solitude, bien au contraire ! Prendre en main ses envies, décider pour soi-même est la base de l’émancipation. Cela vaut également pour le voyage.

Voici trois portraits – robot de voyageuses solo selon notre expérience de voyagiste. Une femme peut tout à fait être les trois à la fois, selon ses envies ou le moment de sa vie. Vous reconnaissez-vous dans ces portraits ? Nous serions ravies de recevoir vos témoignages !

Sommaire

Randonneuse sac à dos

1- La baroudeuse

Elle n’a peur de rien, ou presque. Responsable, elle sait évaluer le risque et estime que l’expérience vécue vaut le déplacement. Certaines baroudeuses parcourent le monde à pied, avec leur sac à dos, « à la roots » et en mode semi improvisé ; d’autres préfèrent des pied-à terre plus confortables et planifient volontiers leurs visites. Pour la baroudeuse, même les petites galères vécues sont sources (après coup) de super souvenirs et enrichissent leur expérience du voyage. Quand le virus du sac-à-dos vous prend, il ne vous lâche plus !

Qu’est-ce qui la motive ? Découvrir le monde dans une approche directe, authentique. Le budget restreint peut-être aussi un facteur, notamment pour les plus jeunes. La curiosité, l’envie de se dépasser, de vivre « autre chose » et surtout d’avoir un contact avec la population locale ou les autres voyageurs les pousse à partir. La baroudeuse est éprise de liberté, pas de solitude.

Notre bon plan : La sécurité pour une femme seule reste un point important, parfois un frein au voyage. Nos amis de La Voyageuse offrent une solution à toutes les femmes qui ont envie de parcourir le monde en échangeant et en se sentant en sécurité.

Retour sommaire

Randonneuse foret

2- La sportive

Elle rêve de Nature, de grands espaces ; elle est dans son élément dans la montagne, au bord de mer, dans les forêts ; elle se sent comme une reine dans ses chaussures de rando, dans un kayac, en raquettes, à ski ou sur un vélo (liste non exhaustive). Quel que soit son âge, elle sent que son corps profite d’une activité sportive de plein air. Elle fait le plein de sensations, d’odeurs, de couleurs lors de ses longues randonnées dans la nature.

Pour ces femmes, partir seule est un vrai challenge, et pas que sportif. La Nature ne pardonne pas la moindre impréparation et la moindre erreur. Si les outils de communication modernes facilitent la vie et renforcent la sécurité, il n’est d’une manière générale conseillé à personne de partir seul(e) dans certaines zones, surtout en montagne.

Notre bon plan : La plupart des sportives aimeraient avoir un(e) partenaire d'aventures mais pour des raisons diverses (agenda, situation maritale, niveau sportif, etc) ne trouvent pas toujours la personne adéquate. Pour ces femmes, les séjours sportifs accompagnés sont idéals : un guide diplômé et expérimenté se charge de l’organisation et de la sécurité, elles socialisent avec les autres participants et surtout elles peuvent se concentrer sur l’activité sportive et les paysages. Chez France écotours plus de 65% des participants à des randonnées accompagnées sont des femmes solo.

Retour sommaire

Pose yoga devant la mer

3- La contemplative

A certains moment de sa vie, on peut éprouver le besoin de se recentrer, de se ressourcer, surtout si on est pris dans un tourbillon professionnel, familial ou si l’on traverse une passe difficile. Au quotidien, le stress nous entraine parfois à mal manger, négliger son corps et son sommeil, les pensées se bousculent et nous bousculent. La voyageuse solo va se prendre en mains et décider de lâcher prise le temps d’une parenthèse bien-être.

La contemplative recherche un cadre reposant, calme, confortable. Elle apprécie de découvrir ou pratiquer des activités douces ou relaxantes : yoga, Qi Gong, méditation, massages, thalasso, etc. Parfois elle ose la digital detox : pas de wi-fi, pas de portable ou la detox tout court : jeûne, cure… Elle aime être au bord de la mer ou en pleine nature.

Notre bon plan : Beaucoup de femmes culpabilisent à l’idée de s’occuper uniquement de soi, surtout si elles sont mères de famille. Or, revenir ressourcée et pleine d’énergie est le meilleur cadeau à se faire et à faire à son entourage ! Les séjours « bien-être » organisés sont parfaits : femmes célibataires ou non, elles se déchargent de tout et elles peuvent choisir de rester seules ou de socialiser ; parfois les activités sont à la carte, ce qui permet de gérer ses envies. Pour les actives-contemplatives, il existe également des séjours randos faciles combinés à de la relaxation ou de la thalasso.

Retour sommaire

Sources d'information et d'inspiration

- 5 femmes inspirantes qui font bouger l'écotourisme en France
- La Voyageuse
- Challenge La Voyageuse 2021 : inscriptions ouvertes, c'est l'occasion de partir !
- Feminists in the city

Retour sommaire