Voies Vertes et Véloroutes pour favoriser la mobilité douce

Le réseau français et européen

infographie 1

Comparatif européen

Depuis 2001, la France s’est dotée d’un plan d’aménagement « Schéma National Vélo » s’appuyant sur un cahier des charges afin de constituer un réseau de grands itinéraires cyclables nationaux. Le but : développer et promouvoir la mobilité quotidienne et la pratique touristique du vélo. Début 2019 on comptait 15.780 km de pistes cyclables* réalisées sur les 23.330 km attendus. La France poursuit ses efforts même si la pratique du vélo au quotidien reste marginale, elle ne représente que 3% des déplacements alors qu’au Danemark 20%, dont la capitale Copenhagen compte plus de vélos que de voitures. Quant aux Pays-Bas, classés premiers au niveau mondial pour son formidable réseau cyclable, ce sont env. 27%** des déplacements qui s’effectuent à vélo pour aller au travail. L’Allemagne avec 11%** se place à bonne distance même si comme beaucoup Outre-Rhin le souhaite, elle pourrait faire mieux.

2) mai

Si l’objectif de 9 % de part modale à vélo***, dans les déplacements quotidiens des Français d’ici à 2024 reste modeste, il ne faut pas oublier que le territoire français est nettement plus grand que ceux des voisins Européens et que les politiques en faveur du vélo sont très disparates en fonction des régions et des villes. Pour preuve Strasbourg qui rejoint à la 4ème place le peloton de tête des villes les plus cyclables au monde.

Si La France ne compte que 30 000 places de stationnement vélo en gare contre 440 000 aux Pays-Bas, la symbiose train-vélo transforme le transport en commun en système porte-à-porte qui aiderait grandement à favoriser la mobilité douce en sauvant les lignes de train du réseau capillaire regional. Avec ses silos à vélo ultramodernes, la gare de Grenoble montre que c’est possible en France.

Tous ces aménagements favorables à la pratique du vélo et ces solutions inter-modales sont essentiels pour avoir un réseau de routes d’intérêt national qui servent d’abord aux habitants mais aussi aux nombreux cyclotouristes qui sillonnent la France à pédale douce chaque année.

Voyons ce qu’il en est des Voies vertes et des EuroVélo ou Routes longues distances

Retour au sommaire

infographie 3 fr

Les Voies Vertes quid ?

L’ Association Française pour le développement des Véloroutes et des Voies Vertes, l’AF3V, a pour objet de contribuer à l’aménagement durable du territoire par la mise en place d’un réseau national ambitieux et cohérent de véloroutes et de voies vertes, constitué au sein d’une perspective européenne. Les Véloroutes françaises seront en continuité avec le réseau européen EuroVelo et l’association Européenne des Voies Vertes (AEVV). l’AF3V réalise un recensement permanent des aménagements existants sur l’ensemble du territoire national afin d’informer les utilisateurs des possibilités dont ils disposent. Ceci grâce aux nombreux bénévoles qui participent au développement du réseau. L’AF3V est reconnue comme l’interlocuteur privilégié de l’Etat et des collectivités en matière de développement et de coordination du projet Véloroutes – Voies Vertes en France.

D’ailleurs, Bertram Giebeler de l’ADFC Frankfurt ne s’y trompe pas :
-« Comme le système de circulation est basé sur les routes en France, il est logique de les emprunter en premier mais autant que faire se peut , utiliser les voies vertes très bien aménagées dès que celles-ci existent dans l’endroit où vous vous trouvez. Car contrairement en Allemagne les Voies vertes sont autonomes et réservées aux déplacements non motorisés : à vélo, en roller, à pied, en fauteuil, en hand’bike ou à cheval. Le maillage des voies vertes est très dépendante de la volonté politique des départements qui les gèrent. Avant de partir Bertram vous conseille de consulter la carte interactive des Voies Vertes de la région dans laquelle vous allez voyager… »

Retour au sommaire

infographie 2 fr

Les Eurovélo quid?

Les routes EuroVélo sont des voies cyclables dédiées qui peuvent aussi bien être utilisées par des touristes pour des voyages longue-distance que par des habitants pour leurs déplacements quotidiens. les EuroVelo en France couvrent 7 030 km et correspondent à 85 % des 8 280 km programmés.
EuroVelo a été conçu lors d’une rencontre entre ECF**** et ses partenaires britanniques et danois (Sustrans et de Frie Fugle) en 1995. L’idée originale était la création d’un réseau de douze routes longue-distance. Depuis août 2007, ECF s’occupe pleinement de la coordination du réseau conduisant ainsi à une reconnaissance internationale de la valeur de ces routes. En 2019 ce sont
15 EuroVélo qui permettent de voyager de long en large en Europe.
Les Routes longues distances sont numérotées de façon paire ou impaire selon leurs directions. Il y a pour l’instant neuf routes Nord-Sud (numéros impairs 1-15) et six routes Est – Ouest (dont deux circuits) (numéros pairs 2-12). La signalisation EuroVelo peut être intégrée dans les systèmes nationaux de signalisation existants et chaque pays réalise les panneaux Eurovélo.

Retour au sommaire

bike

Focus sur :

1- La Nouvelle-Aquitaine adoptera son nouveau Schéma régional vélo fin 2019
La région Nouvelle-Aquitaine a lancé en janvier l’actualisation de son Schéma régional véloroutes et voies vertes. La démarche prévoit de redéfinir le maillage d’intérêt régional en lien avec le national et l’européen avec un vote en décembre. La region Nouvelle-Aquitaine a décidé d’agréger les schémas régionaux préexistants en 2016 avec la meilleure ambition collective possible. Un gage de cohérence pour cette Région qui compte 3 440 km du Schéma national vélo dont deux itinéraires européens majeurs : La Vélodyssée© – EuroVelo 1 et La Scandibérique – EuroVelo 3.

2- Île-de-France : un service de location longue durée de vélos à assistance électrique
Dès Septembre 2019, 10 000 vélos à assistance électrique (VAE) seront disponibles pour une location longue durée dans toute l’Île-de-France. Cette offre, proposée par Île-De-France Mobilités (IDFM) permettra aux habitants de la Région ainsi que de la petite et grande couronne francilienne, de louer des VAE pour une durée de six mois minimum. Le prix de ce nouveau service pour les
usagers est de 40 € par mois, entretien et réparation compris, dont la moitié est remboursable par l’employeur – de quoi convaincre des usagers dont la perspective de devoir toucher à la mécanique du vélo serait un frein à son utilisation. Une offre inédite sur le territoire francilien, qui démontre ainsi sa volonté d’augmenter la part modale du vélo dans les déplacements quotidiens.

Retour au sommaire

Sources

1) Chiffres donnés par Vélo & Territoires au 1er janvier 2019 (*)
2) Chiffres ADFC-Bundesverband (**)
3) Chiffres de la FUB, Fédération des Usagers de la Bicyclette (***)
4) ECF (European Cyclists‘ Federation). La Fédération Européenne des Cyclistes (ECF) représente les intérêts des cyclistes, elle est située à Bruxelles et regroupe plus de 70 organisations membres dans 40 pays (****)

#solutionvelo

Retour au sommaire